Haru, une belle blonde s'apprête à retrouver son amoureux pour un rendez-vous galant dans un lieu isolé. Une fois ce dernier arrivé, tout se passe bien jusqu'à ce qu'ils s'embrassent et qu'il dévoile sa véritable identité de monstre. Elle est retrouvée par les enquêteurs dans un bain de chair et de sang mais aucune trace de ses os.

La série de disparitions inquiétantes se poursuit et le commissariat de San Sarod n'a plus d'autre choix. Il faut faire appel à Hans Vahpet, le Silver Wolf, le spécialiste en matière d'éradication de monstres. Accompagné de Cocowill, Hans a vieilli, le temps a fait son affaire et il sait bien que s'il accepte d'être mêler à cette enquête, que ce sera sa dernière mission. Il accepte cependant la requête du commissaire Elron, connaissance de longue date.

Épaulé par Aria, il commence ses inspections et découvre sur les lieux d'un crime, un morceau de vent, il comprends alors que la créature à l'origine du massacre doit avoir une mâchoire puissante pour effectuer ses méfaits. Soudainement, une machoire se constitue et attaque sa partenaire. Hans met hors d'état de nuire la créature et Aria en sort indemne.

Souhaitant se rendre au commissariat pour faire leur rapport, Hans et Aria constate un attroupement devant celui-ci, ils comprennent vite que quelque chose d'anormal est arrivé et pénètrent sur les lieux d'un véritable carnage. Ils retrouvent vite la trace du commissaire Elron en mauvaise posture aux proies d'un monstre à la bouche énorme. Hans intervient et parvient à porter secours à son camarade. Cependant, le Silver Wolf n'étant plus tout jeune, il n'est plus habitué à se battre comme par le passé et se retrouve acculé. Cocowill vient lui porter main forte et lui apporte son arme de prédilection. Hans peut enfin se battre sérieusement et terrasser le monstre. Alors qu'ils pensaient arriver au bout de cette épreuve, Elron pousse un terrible hurlement et un corps sort de sa bouche. Le "masticateur", l'homme ayant agressé les précédentes victimes, fait son apparition et un affrontement commence avec le Silver Wolf. Seulement, tout ne se déroule pas comme prévu et Hans est battu. Gravement blessé, son agresseur lui insère une créature dans sa large blessure afin de lui laisser une partie de lui et maintenir une pression constante sur son existence. Elron n'est plus et le Silver Wolf se remémore son passé. Encore un proche l'a quitté. Hospitalisé, ce dernier ne se laisse pas abattre et décide de s’entraîner pour retrouver sa vigueur d'antan. Continuant d'enquêter sur les méfaits du "masticateur", ils se rendent au port où un bateau a explosé, ils tombent nez-à-nez avec un mystérieux individu maniant le sabre à la perfection. Ce dernier attaque Hans pensant qu'il est à l'origine de l'explosion du navire. Après diverses explications, le manieur de sabre apprends leur apprends que les "mangeurs d'os" utilisent les êtres humains pour se multiplier et que la ville de San Sarod si chère à Hans est condamnée. De leur côté, des soldats de la ville retrouvent la trace du monstre et ne tardent pas à trouver la mort. On découvre que le plan funeste du "masticateur" consiste à ramener à la vie, des anciens ennemis du Silver Wolf, anciens compagnons d'armes, sa femme décédée et son ennemi juré afin de lui faire payer le prix des épreuves de son passé.

 

Le premier volume de Silver Wolf Blood Bone, nouveauté de ce début d'année 2018 chez Kurokawa semblait lors de son annonce, très prometteur. Le synopsis était ambitieux, la noirceur annoncée, exaltante. Qu'en est-il à la lecture de ce premier opus ?

L'action commence très rapidement, le ton est vite donné mais rapidement, on constate une accumulation de stéréotypes. Le méchant de l'histoire avec son attitude de dandy sadique n'est guère original tant on en a déjà vu dans d'autres histoires. Les monstres, s'ils ont un design réussi, ne sont pas mis en valeur. Mais c'est bien la personnalité du personnage principal et de son entourage qui déçoit. Tout chez les personnages semble calqué sur les récits du genre. Un personnage à la retraite qui revient pour une dernière bataille pour protéger sa ville de cœur, une assistante frêle mais très intelligente, une amie qui en pince pour le héros et qui sous ses airs de pimbêche, arrive au bon moment pour lui porter secours. De bout en bout, ce premier volume de Silver Wolf - Blood Bone sent le réchauffer. Si l'ensemble se lit correctement, on n'est absolument jamais surpris par les évènements qui nous sont racontés et on devine sans mal où l'histoire veut nous emmener. Une déception pour les initiés du genre mais une bonne introduction à l'univers pour les néophytes. François Verpilleux

 

 

 Silver Wolf Blood Bone T1 - Auteur : Tatsukazui Konda - Editeur  Japon : Shogakukan - Editeur France : Kurokawa - 09/02/2018

5

GINRO BLOOD BONE © 2015 Tatsukazu KONDA, Shimeji YUKIYAMA / SHOGAKUKAN