La bataille fait rage entre All Might et son ennemi juré All for One. Katsuki étant toujours en proie avec la l'Alliance des super-vilains, All Might doit intervenir pour permettre aux autres super-héros de pouvoir sauver Katsuki et mettre fin à cet affrontement endiablée. Mais les adversaires d'en face ne sont pas n'importe qui et la tâche s'annonce ardue. One for All ne cantonne dans un premier temps de maintenir à distance son adversaire pour gagner du temps et surtout permettre au jeune impulsif de pouvoir se défaire de ses adversaires. C'est finalement Izuki qui par son courage va échafauder un plan de sauvetage de la dernière chance. Il parvient donc à récupérer Katsuki, ce qui laisse place nette à All Might qui va pouvoir enfin prendre sa revanche sur All for One. Le combat fait rage, les deux adversaires se rendent coups sur coups mais rapidement, l'un des deux semble prendre l'avantage : All for One. Ce dernier étant bien plus puissant que par le passé et ayant pu bénéficier de nouveaux alters, il mène la vie dure à All Might qui puise dans ses dernières ressources. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et notre justicier au fur que le combat s'éternise, va épuiser ses forces et reprendre son apparence normale à la vue de tous. C'en est fini du mythe, les spectateurs découvrent un héros maigrichon, déchiqueté de partout et très mal en point. Qu'a cela ne tienne, il faut anéantir la menace environnante et All Might va dépasser ses limites dans un dernier coup qui va mettre hors d'état de nuire All for One. Mais à quel prix ? All Might ne peux plus utiliser son pouvoir, c'est fini pour lui et par caméra interposé, il va passer le témoin à Izuki en toute discrétion. C'est donc notre jeune et sensible héros qui doit prendre dorénavant la relève. Dans la seconde partie du volume, la pression retombe et on suit les conséquences de l'affrontement contre les super vilains avec l'école Yuei qui lance un internat pour ses nouvelles recrues, dans l'objectif secret de pouvoir en garder l'œil pour identifier le traitre qui rode dans l'école. Le ton est plus léger, on suit l'organisation de cet internat avec la rencontre entre le corps professoral et les parents des jeunes étudiants, ce qui amène à des rencontres surprenantes. Puis c'est l'installation de nos futurs héros qui nous est présenté avec un concours de la plus belle chambre, c'est léger mais ca permet de mieux montrer les caractères des personnages.

 

Si My Hero Academia s'avère toujours être un shonen classique dont l'auteur utilise les codes du genre pour construire son œuvre, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est rudement bien exécuté ! Si l'ensemble des évènements de ce 11ème volume ne surprends pas, il faut reconnaitre que c'est encore une fois très bien raconté et qu'on se prends aisément au jeu. On tourne les pages de manière frénétique tant l'on est happé par le rythme de ce nouvel opus. Si la suite s'avère plus calme, plus contenue et fais redescendre la pression, on est quand-même curieux de voir la suite des évènements et peut-être auront nous la surprise de voir le titre sortir un peu de sa zone de confort (qu'il exploite cependant à la perfection) et sortir des sentiers battus du shonen nekketsu classique. Un très bon volume encore une fois ! François Verpilleux

 

 

 

 

 

 

 My Hero Academia T11 - Auteur : Kohei Horikoshi - Editeur  Japon : Shueisha - Editeur France : Ki-oon - 22/01/2018

8

BOKU NO HERO ACADEMIA © 2014 by Kohei Horikoshi / SHUEISHA Inc.