Tous s'entrainent au club Kamogawa. A la suite de son combat contre Kojima, Ippo interviewé par Mari, émet des regrets sur la manière dont il a combattu, il sait qu'il n'a absolument pas suivi ce qu'il a réalisé durant ses entrainements. De son côté, le coach Kamogawa est satisfait du fruit des longs efforts de son jeune poulain qui a dorénavant la force et la résistance suffisante pour faire face aux boxeurs mondiaux. Il ne lui reste plus qu'a développer son arme, sa technique et quand celle-ci sera prête, il pourra partir conquérir le titre mondial. Et peut-être que ce moment arrivera prochainement. Après que Mari ai interviewé Ippo, elle décide d'aller voir Kojima pour l'interroger sur son combat contre Makunoutchi. Aoki l'accompagne et demande une faveur à Ippo. Kojima explique qu'il ne se souvient pas de son combat, que celui-ci était le dernier pour lui et qu'il se retire de la boxe. Aoki ne comprends pas ce comportement et Kojima lui explique qu'il n'a pas de talent, qu'il a tout donné dans son dernier combat et qu'il prend sa retraite définitivement. C'est un choc pour Aoki qui ne s'y attendait pas. Le soir même, il retrouve Kimura et la bande et explique la décision prise par Kojima d'arrêter sa carrière. Itagaki le juge et Kimura explique que les génies ne peuvent pas comprendre à quel point c'est dur pour des boxeurs comme lui qui doivent fournir d'énormes efforts. Ippo profite de son temps libre pour aider Umezawa dans son manga mais il est tellement maladroit qu'il l'handicape plus qu'il ne lui rend service. Tous les deux échangent sur le tournoi de classe A et sur les pronostics de victoires du club Kamogawa. Makunoutchi pense que celui qui s'en sortira le mieux est Aoki car ses mouvements de boxe sont imprévisibles. La vie suit son cours et Ippo rejoint Itagaki après son entrainement à l'exterieur. Ce dernier a perdu son sparring. Notre héros explique à Itagaki qu'il a l'impression qu'on lui cache des choses. Itagaki déclare que suite à l'arrêt de la carrière de Kojima, Kimura et Aoki ont dû réfléchir à leur avenir sportif.

Makunoutchi de retour chez lui, reçoit un appel de Takamura qui lui demande de venir le retrouver chez lui urgemment. Takamura souhaite montrer une vidéo importante à Ippo, c'est au sujet d'Aoki. Il a un trouble jusqu'alors inconnu qui explique pourquoi il perd autant de matchs : Il ferme les yeux avant de prendre un coup mais quel style de coup ? De retour au club Kamogawa, la bande est au courant du trouble d'Aoki et se moquent de lui. Ippo qui a revisionné la cassette que lui a laissé Takamura a trouvé le coup dont Aoki a peur : les directs du droit. Reste à connaitre l'origine de cette peur. Aoki se fait hypnotiser par sa copine et on apprend que sa peur vient des coups que Takamura lui portent depuis tant d'années. Celui-ci prend ses responsabilités et lui vient en aide. Le tournoi de classe A commence, Aoki est rétabli de son traumatisme et se sent fin prêt. Tous sont enthousiastes et motivés. C'est Itagaki qui ouvre le bal du Club Kamogawa et s'apprete à affronter Saeki dont la vitesse est son point fort. Qui sera le plus rapide entre Itagaki et Saeki ? Trop confiant comme toujours, Itagaki pense prendre le dessus sur son adversaire quand soudain ce dernier le prend de vitesse et s'oppose à lui.

 

Ce nouveau volume de transition risque de marquer un tournant dans l'évolution du manga. Pour la première fois, il y est abordé la possibilité qu'Aoki et Kimura abandonnent la boxe et on ne s'y attendait absolument pas. Leur avenir dans ce sport dépendra-t'il du résultat du tournoi de classe A ? L'autre tournant vient des dires du coach Kamogawa qui évoque le potentiel d'Ippo sur la scène mondiale et la supposition que celui-ci serai peut-être prêt plus tôt qu'on ne le pense. C'est avec beaucoup d'espoir que l'on espère qu'Ippo franchira un cap et abandonnera enfin sa ceinture de champion du Japon pour conquérir le monde. Moment que l'on attend depuis bientôt 70 volumes tout de même ! François Verpilleux

 

 

 

 

 Ippo saison 5 T10 - Auteur : George Morikawa - Editeur  Japon : Kodansha - Editeur France : Kurokawa - 22/01/2018

8

© George Morikawa / Kodansha Ltd.