Les soldats de Behemdolg sont à la poursuite des partisans d'Agnis et des esclaves rescapés. Une fois rattrapés, ils s'attaquent aux conducteurs pour arrêter le convoi quand Batte-man intervient et repousse les balles des assaillants. Mais il se retrouve vite débordé par le surnombre de ses attaquants. C'est alors qu'une jeune femme, perchée sur une lance intervient et attaque l'ennemi. Voyant la situation lui échapper, Uroi décide d'intervenir en personne pour arrêter ses deux adversaires et un combat serré commence. Batte-man résiste tant bien que mal et la jeune-femme, lui portant secours, se retrouve hors de combat. C'est alors qu'un nouvel individu, tout juste vêtu d'un flip et d'un casque en forme d'oiseau fait son entrée en scène et par des mouvements de gymnastique décapite les soldats avec des lames qui sortent d'un doigt de chaque main. Il se retrouve en suite face à Uroi qu'il élimine froidement. Les partisans d'Agni ainsi que les esclaves n'étant plus en danger ils peuvent continuer leur traversée. De son côté, Agni est face à face avec la Sorcière de Glace. Il lui demande pourquoi avoir rendu le monde tel qu'il est actuellement et elle lui répond qu'elle en avait la possibilité avec son pouvoir, donc elle en a profité. Agni fou de rage tente en vain de l'attaquer mais il n'y parviens pas car il est aussitôt attaquer par des piques de glace le transperçant. La sorcière de glace explique que l'humanité est en régression, qu'à une époque lointaine, ils maitrisaient davantage leur pouvoir qu'elle considère comme de simples outils comme un couteau. Puis après ces explications, elle disparait sous les yeux d'Agnis. Ce dernier, décontenancé découvre au sol, dans des débris, un corps de jeune bébé carbonisé. Il émet des remords. Dans la soirée, Togasa et Neneth attendent le retour d'Agnis qui arrive enfin après des heures d'attente. Celui-ci interroge la cinéaste et lui demande combien de personnes il a tué. Après de brèves estimations et n'en pouvant plus des tourments de son compagnon, lui explique que sa seule manière de se racheter, est d'entretenir l'espoir des survivants qui croient qu'il est un Dieu. Agnis joue le jeu et les jours qu'ils vont suivre, il va devoir nourrir le groupe qui n'a bientôt plus de provisions pour se nourrir. Il demande donc à Togasa de lui trancher plusieurs fois une partie du visage pour en faire de la viande à donner aux rescapés. Plus tard, Batte-man se rend bien compte de la supercherie et va avertir Agnis qui est en présence de Togasa, que celle-ci le dupe et qu'il ne faut pas écouter ce qu'elle lui dit.

Enfin, on retrouve Judah qu'on croyait morte, allongée au coin du feu quand la Sorcière de Glace arrive. Judah se demande pourquoi elle est en vie, la Sorcière de Glace, explique que son identité n'est qu'un mythe, qu'elle s'appelle Surya et qu'elle a besoin d'elle pour bâtir un nouveau monde. Judah doit prendre la vie de tout être vivant, humains compris pour devenir un arbre qui formera un nouveau monde et un nouveau départ pour l'humanité.

 

Chaque nouveau volume de Fire Punch est une excellente surprise et ce nouvel opus ne déroge pas à la règle. L'action domine une bonne partie du tome avec intensité et un rythme effréné. La violence est toujours très présente et le titre n'est vraiment pas à mettre entre toutes les mains. Mais la force de Fire Punch est de prendre à contre-pied le lecteur et à ce niveau-là on est servi ! En plus d'intégrer de nouveaux personnages au design surprenant mais très réussi. C'est surtout le déroulement de ce nouveau volume qui surprend. Entre les tourments d'Agni après sa brève rencontre avec la Sorcière de Glace et la défaite infligée, les manipulations de Togata pour servir ses propres intérêts, la dimension divine que prends notre héros aux yeux des rescapés de Behemdolg. C'est surtout la dernière partie du tome qui bouleverse les attentes du lecteur avec la révélation de l'identité de la Sorcière de Glace, son plan pour construire un nouveau monde et le retour d'un personnage qu'on pensait mort. Si on ne comprend pas où veut en venir l'auteur avec cette dernière partie, on est pour autant, très satisfait d'avoir affaire à un manga imprévisible où il est impossible de savoir quelle direction prendra le récit. Un indispensable pour les amateurs du genre !  François Verpilleux

 

 Fire Punch T4 - Auteur : Tatsuki Fujimoto - Editeur  Japon : Shueisha - Editeur France : Kazé Manga - 22/01/2018

8

FIRE PUNCH © 2016 by Tatsuki Fujimoto/SHUEISHA Inc.